Image top
En solidarité
Crédits
© Magali Delporte/Signatures
En solidarité
Chapitrage
CHAPITRE 03
Chapô
Bâtir solidaire, c’est la raison d’être et la mission des équipes 3F. Quelles que soient leur fonction, leur région, leur entité, les femmes et les hommes de 3F ont redoublé d’énergie et de professionnalisme pour affronter la situation exceptionnelle de l’année 2020. Leurs actions solidaires sont allées vers les personnes âgées, isolées, fragiles ou en potentiel danger… vers les entreprises partenaires… vers les commerçants… et vers les personnels soignants. Des milliers d’appels ont été passés chaque mois aux locataires.
Contenu
Un véritable élan collectif en réponse à la pandémie
©Cecilia Almiron / Clichés Urbains
Un véritable élan collectif en réponse à la pandémie

À situation inconnue réaction inédite… Il y avait chez 3F en mars 2020 comme une ambiance de mobilisation générale, une attitude bien en accord avec les valeurs de l’entreprise, au premier rang desquelles la solidarité. Toutes les équipes partout en France ont répondu présent et ont su adapter leur manière de travailler, où qu’elles soient et en un temps record, aidées par leurs nouveaux outils digitaux. Leur priorité numéro un : assurer la continuité des missions auprès des 275 000 ménages locataires.

Lors des confinements, et surtout le premier, 100 % des logements étaient occupés 24 heures sur 24 par des familles au complet. Plus que jamais, tout devait fonctionner, être entretenu et sécurisé. Avec la présence essentielle des gardiens et gardiennes, le défi a été relevé. Les chargé·es de relation clientèle et le service d’urgence week-end étaient au bout du fil ou du mail en cas de difficulté majeure. La solidarité, c’est avoir suspendu les loyers de mars et de novembre pour les commerces fermés administrativement.

La solidarité, c’est être allé vers les plus fragiles, les plus âgé·es, et celles et ceux qui étaient en situation de détresse ou de danger… pour rendre service, pallier l’absence d’une famille éloignée, mettre à l’abri en cas de violence.

La solidarité, c’est avoir logé des personnels soignants pour que leur exigeante mission puisse se dérouler dans des conditions plus confortables.

Contact humain maintenu, malgré la distance imposée
Crédit photo © Patrice Grunenberger
Contact humain maintenu, malgré la distance imposée

Ne pas laisser l’isolement s’installer, d’autant plus en période de confinement et de crise sanitaire… Dans toutes les régions de France, la mobilisation pour garder le lien a été totale chez 3F, de la part des gardiens et gardiennes bien sûr, mais aussi de fonctions qui ont participé à des campagnes d’appels alors que ce n’est pas du tout leur cœur de métier. Avec une attention toute particulière aux personnes de plus de 70 ans. Un simple appel téléphonique, c’est tellement important ! Le voisinage, souvent très présent, a bien amplifié la démarche.

Image de couverture de la vidéo
Sophie Pelmard
Nom
Sophie Pelmard
Fonction
Gardienne dans le quartier des Coteaux à Mulhouse
Citation

Les personnes les plus fragiles, isolées car elles n’ont pas de famille, on les appelle quotidiennement, on ne va pas les abandonner ! À travers le téléphone, on les entend sourire… On est une famille pour elles, il y a des locataires qui n’ont que nous.

Partager
ce contenu
Nom
Marie-Laure Godot
Fonction
Assistante d’accueil à Nancy
Citation

Passer un petit coup de fil pour prendre des nouvelles des locataires, surtout les plus vulnérables, c’est la base de notre métier. On leur montre qu’on est là et qu’on peut compter sur nous en cas de problème.

Partager
ce contenu
Image de couverture de la vidéo
Marie-Laure Godot
Au côté des locataires en fragilité économique : plus que jamais !
© Westend61
Au côté des locataires en fragilité économique : plus que jamais !

Le ralentissement économique a touché beaucoup de locataires de 3F, notamment les salarié·es du secteur privé en chômage partiel ou encore les personnes indépendantes ou intérimaires dont l’activité était interdite. Et, malgré les mesures mises en place par l’État pour l’amortir, leurs difficultés ont parfois perduré pendant le reste de l’année.

Dans une telle situation, 3F a continué à agir avec bienveillance et solidarité, fidèle à son engagement social. Déjà en temps normal, les équipes administratives sont en contact avec les locataires qui éprouvent des difficultés financières et les accompagnent. Cela fait partie de leur métier et de leur mission. Alors en temps de pandémie, c’est devenu une priorité ! Mais il était attendu que 3F s’engage formellement et rassure.

Une concertation intense a été menée avec les associations de locataires 3F, tant au niveau régional que national. Les équipes ont appris à mieux se connaître et à travailler différemment. Une « Charte d'engagement pour l'accompagnement des locataires en fragilité économique du fait de la crise de la Covid-19 » a été élaborée en commun. Sa signature en juin 2020 a réuni 3F et la quasi-totalité́ des associations siégeant au Conseil régional de concertation locative (CRCL). En décembre 2020, la charte a été mise à jour en incluant des engagements accrus, par exemple l’étalement des régularisations de charges locatives. Des réunions mensuelles permettent le dialogue et le suivi des mesures en place, valables a minima jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire.

75 lits mis à disposition des soignant·es au plus fort de la crise
© Maskot
75 lits mis à disposition des soignant·es au plus fort de la crise

L’idée a germé dans le Val-de-Marne, dès la première semaine de confinement. Des logements 3F étaient disponibles pour la relocation. Et, dans le même temps, en pleine tourmente épidémique, beaucoup de soignant·es perdaient du temps et de l’énergie dans des trajets hôpital-domicile. Sans compter celles et ceux qui arrivaient de province, en renfort ! 3F a décidé de mettre à leur disposition gracieusement 45 appartements proches d’hôpitaux et d’Ehpad, répartis dans 16 communes d’Île-de-France. Top départ pour l’opération « Un lit pour nos soignant·es ».

Mais encore fallait-il rendre ces appartements vides habitables. La chaîne de solidarité a continué : la société Move & Rent, spécialisée dans la location de mobilier neuf, les a meublés gratuitement avec l’aide d’Ikea France, qui a fait don de 75 lits et de 15 réfrigérateurs. Les gardiens et les gardiennes 3F, toujours partant·es pour rendre service, ont spontanément complété avec un peu de vaisselle et des petits appareils électroménager.

Après le départ des personnels soignants en mai, il aurait été dommage de s’arrêter en si bon chemin. Les lits et les réfrigérateurs ont été donnés à deux partenaires de 3F : l’association Aide d’urgence du Val-de-Marne et la délégation du Val-de-Marne de la Croix Rouge. Ce matériel équipe désormais des appartements-relais recevant en majorité des jeunes et un nouveau centre d’accueil de femmes victimes de violences. Une bien belle histoire de solidarité, du début à la fin.

La protection des femmes victimes de violences conjugales

Partout en France, 3F s’engage pour protéger et aider les victimes de violences intrafamiliales, et en particulier les femmes. Une convention a été signée en avril 2019 avec la Fédération nationale solidarité femmes (FNSF), qui rassemble près de 70 associations dont 12 en Île-de-France, actives auprès de plusieurs dizaines de milliers de femmes victimes de violences conjugales chaque année. L’engagement de 3F, informer, orienter et reloger en urgence ses locataires en situation de détresse, s’est trouvé au cœur du dispositif de solidarité en 2020. La communication sur les dispositifs d’aide ou d’alerte a été renforcée pendant les confinements.

 

 

Femmes en détresse

52 LOGEMENTS PROPOSÉS À DES FEMMES EN DÉTRESSE EN ÎLE-DE-FRANCE. 44 BAUX ONT ÉTÉ SIGNÉS, CONTRE 26 EN 2019, OÙ UNE PROPOSITION DE LOGEMENT SUR DEUX AVAIT ABOUTI.

3F Occitanie aide l'association Le Touril

3F OCCITANIE AIDE L’ASSOCIATION LE TOURIL : 350 FEMMES VICTIMES DE VIOLENCES ONT BÉNÉFICIÉ DE LOGEMENTS DEPUIS LE DÉBUT DE CE PARTENARIAT

Des relogements d’urgence chez 3F Grand Est

DES RELOGEMENTS D’URGENCE CHEZ 3F GRAND EST. L’UNE DES FEMMES VICTIMES ET SON BÉBÉ ONT REÇU DES SOINS À L’HÔPITAL DE NANCY QUI A ALERTÉ. UN LOGEMENT TEMPORAIRE EN RÉSIDENCE ÉTUDIANTE LUI A ÉTÉ PROPOSÉ, PUIS UN RELOGEMENT DÉFINITIF DANS UNE RÉSIDENCE 3F DE MOSELLE

Une solution pour 90 femmes en Normandie

UNE SOLUTION POUR 90 FEMMES EN NORMANDIE. IMMOBILIÈRE BASSE SEINE, SOCIÉTÉ 3F, MET À DISPOSITION EN PERMANENCE 20 LOGEMENTS D’URGENCE ET A RELOGÉ 70 FEMMES VICTIMES DE VIOLENCES CONJUGALES EN 2020