Agir pour le climat

Eco-Touch
Agir pour le climat
Agir pour le climat
Chapitre 04
Afin d’aider nos locataires à réduire leur facture énergétique en même temps que notre empreinte carbone, nous avons placé la performance énergétique de l’habitat au cœur de nos actions de construction : cahiers des charges ambitieux, anticipation de normes environnementales et accompagnement de projets écologiques locaux. Aussi, la poursuite de la réhabilitation massive de notre patrimoine énergivore, l’inclusion de la biodiversité au sein de nos résidences et le développement de l’économie circulaire ont été des axes forts de l’année 2019.

Réduire notre impact environnemental

#Réhabilitation #ÉtiquetteEnvironnementale #RE2020 #LabelBBCRénovation

Depuis plusieurs années, nous menons une politique active de rénovation de notre patrimoine. Notre priorité : réduire l'empreinte écologique de nos immeubles. Nous voulons agir en véritable acteur de la transition écologique. À Cachan (94), la réhabilitation des tours est un exemple de notre engagement en faveur du développement durable.

Thibault Della Guardia, réhabilitation de bâtiment performance énergétique 3F Cachan
©Hervé Boutet
En 2019, environ 6,8 millions de Français vivaient en situation de précarité énergétique, un chiffre en constante augmentation. Dans ce contexte, la réhabilitation thermique de notre patrimoine apparaît comme un enjeu majeur. Notre action s’inscrit dans l’amélioration de la qualité de vie des ménages que nous logeons.
Thibault Della Guardia, chef de projet et de patrimoine - I3F
Réduire notre impact environnemental
Partager
ce contenu
305 M €
c'est le montant dans la réhabilitation sur le parc en 2019, soit une hausse de 19 % par rapport à 2018
5 278
mises en chantiers en 2019

Eco-Touch : le thermostat intelligent choisi par IRA pour une consommation d’énergie maîtrisée

Au sein de nos résidences rhônalpines, la maîtrise des dépenses énergétiques passe par de bonnes habitudes auxquelles la technologie Eco-Touch vient donner un coup de pouce. Installé dans le tableau électrique de chaque appartement, ce boîtier analyse les données transmises par la chaudière, une sonde de température et un interrupteur pour optimiser les consommations d’énergie. Capable d’anticiper les entrées et les sorties, Eco-Touch règle en toute autonomie le chauffage, l’éclairage et les prises électriques. Pour 3F, la mise en relation de plusieurs modules via le réseau Eco-Link facilite la maintenance des bâtiments et permet une réponse rapide et éclairée en cas d’anomalie électrique dans les parties communes.

15 jours
c’est le temps qu’il faut à Eco-Touch pour connaître les habitudes des locataires et s'auto-programmer
197
dispositifs Eco-Touch ont été mis en place entre 2018 et 2019 au sein des résidences IRA
8 résidences
soit 137 logements vont être équipés en 2020

À Orléans, rien ne se perd tout se recrée

#RessourceAAA #AteliersMobiles #Sensibilisation #Réutilisation

La problématique des encombrants est un véritable enjeu écologique. À Orléans, nous travaillons avec la Ressource AAA, une association locale, pour assurer la collecte d'objets et privilégier une seconde vie pour ces objets. Notre autre but : impliquer les habitantes et habitants durablement et de façon non culpabilisante.

Annabelle Bouquin, responsable patrimoine chez 3F Centre Val de Loire
Fico
C’est un très beau projet concret, inscrit dans une vraie démarche écologique. Un projet qui donne du sens à mon métier de gérante.
Annabelle Bouquin, responsable patrimoine chez 3F Centre Val de Loire
À Orléans, rien ne se perd tout se recrée
Partager
ce contenu
4 041 logements
de la métropole orléanaise concernés par ces opérations de collecte
329 personnes
sensibilisées au réemploi et aux écogestes par les ateliers mobiles
15 tonnes
d’objets ont été collectées en 8 mois, l’objectif était de 13 tonnes

Quelles réponses face aux enjeux liés à la biodiversité ?

Support de nos constructions, le minéral est aussi matière à réflexion. Face aux impacts de l’urbanisation sur la biodiversité, nous avons intégré cette dimension à nos projets. En 2018, nous avons pris des engagements avec l’association Entreprises pour l’environnement.

Un an plus tard, nous avons rejoint le dispositif «  Entreprises engagées pour la nature - act4nature France », porté par le ministère de la Transition écologique et solidaire. Retour sur les initiatives que nous avons déployées pour un habitat toujours plus écoresponsable.

Une gestion « zéro phyto »

Une gestion « zéro phyto » de notre patrimoine francilien et de celui de Clairsienne : nous n’utilisons plus de produits phytosanitaires pour l’entretien des espaces verts de nos résidences. En 2019, 59 % des résidences sous contrat sont gérées en 0 phyto.

Pratique du paillage

Pratique du paillage : le sol des espaces verts est recouvert de matériaux organiques pour retenir l’humidité et protéger le sol des rayons du soleil.

Pratique de la taille raisonnée

Pratique de la taille raisonnée pour respecter la santé des arbres et la valorisation des déchets verts.

Mise en place de jardins partagés

Mise en place de jardins partagés dont peuvent disposer nos locataires. En 2019, plus de 80 jardins partagés sont actifs dans toute la France.

Gestion différenciée

Gestion différenciée : elle permet de varier et d’adapter l’entretien d’un espace en fonction de ces usages ou des intérêts écologiques ou paysagers qu’il présente. En 2019, 7 résidences représentant plus de 68  000 m2 d’espaces verts sont gérées en différencié.

Développement de l'écopâturage

Développement de l'écopâturage : la tonte des pelouses est assurée de manière écologique par des moutons. En 2019, 5 résidences représentant 1  161 logements ont bénéficié de l’écopâturage.

Installation de ruches sur les toits

Installation de ruches sur les toits des résidences. Les abeilles butinent et pollinisent l'environnement dans un rayon de 3 à 5 kilomètres ; les habitant·es bénéficient du miel récolté. Quatre ruchers étaient en activité en 2019, dont deux sont gérés par les locataires de 3F.

Développement de la végétalisation des toitures

Développement de la végétalisation des toitures : la transpiration des végétaux produit de la fraîcheur et permet de diminuer la température de 2 à 3 °C. En 2019, plus de 7  600 m2 de toitures végétalisées ont été livrés.

Gestion paysagère des eaux pluviales

Gestion paysagère des eaux pluviales : pour éviter le ruissellement et favoriser l’infiltration des eaux de pluie, l'absorption par le sol et les végétaux est favorisée. En 2019, plus d’une résidence neuve sur cinq intègre la gestion paysagère des eaux pluviales.

Plantation de plus de 140 arbres en Île-de-France

En 2019, plantation de plus de 140 arbres en Île-de-France, d’espèces essentiellement indigènes et fruitières dans le cadre d’un programme pluriannuel de replantation.

Soutien au programme Nature 2050

Soutien au programme Nature 2050 qui contribue à la restauration écologique d’espaces agricoles, naturels ou forestiers dans toute la France. En 2019, 8 000 m² d’espaces ont été restaurés.  

Mieux connaître les matériaux pour construire durable

L’analyse du cycle de vie des matériaux : un outil au service de constructions plus vertes
#EmpreinteCarbone #Construction #CSTB #RE2020

Le secteur du bâtiment est à l’origine de 27 % des émissions de gaz à effet de serre, dont une bonne partie est directement due à l’acte de construire. Conscients de notre responsabilité et des enjeux climatiques, nous avons noué un partenariat avec le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB). Notre objectif ? Mettre en œuvre des projets immobiliers ayant un impact réduit sur l’environnement grâce à l’analyse du cycle de vie des matériaux utilisés.

En 2017, nous faisions partie des premiers maîtres d’ouvrage à obtenir la labellisation Énergie+ Carbone- (E+ C-) qui distingue l’exemplarité énergétique d’un bâtiment, pour notre résidence dans le centre de Grigny (91). Pour appuyer notre action et poursuivre le déploiement d’habitats vertueux, nous disposons d’un nouvel outil codéveloppé avec le CSTB. Ce logiciel quantifie tous les impacts carbone d’un matériau au cours de son cycle de vie (fabrication, mise en chantier, utilisation, fin de vie) et fournit ensuite une valeur totale ainsi que la répartition lot par lot pour 13 lots identifiés (gros œuvre, étanchéité, cloisons et isolation, lots techniques...). Ces données constituent une précieuse aide à la prise de décision pour la maîtrise d’ouvrage et la maîtrise d’œuvre : en connaissant le poids carbone de chaque lot, elle peut, par exemple, retravailler la structure du bâtiment ou remplacer un matériau par un autre. Effectuée en amont d’un projet, cette démarche est complémentaire à celle menée par les bureaux d’études techniques. Et marque notre volonté d’avoir un temps d’avance à quelques mois de l’entrée en vigueur de la nouvelle législation RE2020.