3F et la PJJ partenaires pour favoriser l’accès à la citoyenneté et l’insertion des jeunes

Publié le 31/01/2018

Didier Jeanneau, directeur général adjoint d’Immobilière 3F, et Dominique Simon, directeur interrégional de la Protection judiciaire de la jeunesse d’Ile-de-France et Outre-Mer, ont signé ce 31 janvier une convention de partenariat d’une durée de trois ans. L’enjeu : contribuer à l’accès à la citoyenneté et à l’insertion de jeunes ayant commis une infraction pénale. Au sein d’Immobilière 3F et de la DIRPJJ IDF-OM, cinq départements sont parties prenantes au projet.

Avec ce partenariat, Immobilière 3F réaffirme son engagement en faveur de la prévention de la délinquance et de l’insertion des jeunes. Avec cette convention, la DIRPJJ IDF-OM propose aux services et professionnels de son ressort une diversification toujours plus importante des prises en charge des jeunes sous-main de justice.
 
Depuis février 2017, l’agence de l’Essonne d’Immobilière 3F et la DTPJJ de l’Essonne sont partenaires pour la mise en oeuvre de mesures de réparation pénale. Ces mesures s’adressent à des jeunes qui s’engagent dans une démarche restaurative en réalisant une activité d’aide ou de réparation. Neuf collaborateurs et collaboratrices volontaires accueillent ces jeunes dans les résidences ou au sein de l’agence.

Durant trois jours, chaque jeune assiste un·e salarié·e d’Immobilière 3F dans ses missions quotidiennes : entretien ménager, relations locataires, suivi des entreprises de travaux, dossiers administratifs… Depuis l’été dernier, les équipes de l’Essonne ont accueilli cinq jeunes dans le cadre de mesures de réparation pénale.
 

  • Cinq départements partenaires et un champ d’action étendu

 
Fortes de cette première expérience en Essonne, Immobilière 3F et la PJJ ont souhaité renforcer leur partenariat :
- le partenariat est désormais actif dans cinq départements d’Ile-de-France : Seine-et-Marne, Yvelines, Essonne, Val-de-Marne, Val-d’Oise ;
- outre les mesures de réparation pénale, ce partenariat prend appui sur de nouvelles actions pour apporter des réponses éducatives diversifiées et favoriser l’insertion sociale, scolaire et professionnelle des jeunes : stages de citoyenneté, chantiers éducatifs et d’insertion, logement proposé en cohabitation.
 
Les mesures de réparation pénale
 
Dans le cadre de la convention, chaque agence départementale d’Immobilière 3F accueillera 10 jeunes chaque année.
 
Les stages de citoyenneté
 
Dans les cinq départements concernés, le management d’Immobilière 3F interviendra chaque année à un stage de citoyenneté. Ces stages sont organisés auprès d’un groupe de cinq à dix jeunes, sur une demi-journée.
L’objectif de ces stages : rappeler aux jeunes les valeurs républicaines de tolérance et de respect, leur faire prendre conscience de leurs responsabilités civiles et pénales et favoriser leur insertion sociale.
En tant que bailleur social, Immobilière 3F incitera tout particulièrement les jeunes à réfléchir à l’impact des actes commis sur leur cadre de vie, et, plus largement, sur la place des jeunes dans la société.
 
Les chantiers éducatifs et d’insertion
 
Depuis plusieurs années, Immobilière 3F accueille au sein de ses résidences des chantiers éducatifs destinés aux jeunes et des Ateliers chantiers d'insertion destinés aux personnes durablement éloignées de l’emploi.
- Immobilière 3F informera la DIRPJJ de ses projets de chantiers d’insertion diplômants et qualifiants (d’une durée de trois ans) afin de pouvoir orienter des jeunes.
- La DIRPJJ et Immobilière 3F co-organiseront des chantiers éducatifs sur le patrimoine d’Immobilière 3F. Ces chantiers, de plus courte durée (15 jours), favorisent l’insertion des jeunes en leur offrant une expérience professionnelle de remobilisation afin de leur permettre de s’inscrire dans un parcours individualisé.
 
Un logement en cohabitation
 
À Palaiseau (Essonne), Immobilière 3F mettra à la disposition de la PJJ un logement (5 pièces) destiné à accueillir des jeunes.
L’encadrement des jeunes sera assuré par l’équipe éducative de la PJJ afin de favoriser leur insertion sociale et leur accès vers un logement autonome.